ARTICLE - BLOG

CAP Pâtissier en candidat libre : comment ça se passe ? - Le témoignage de Vanessa


Passer son CAP Pâtissier en candidat libre pour monter sa pâtisserie, un rêve pour beaucoup. Mais en pratique, comment ça se passe ?

Découvrez le témoignage de Vanessa, qui a passé son CAP avec la formation Patis Coach, coachée par Fernando.


Étape 1 : Du rêve au projet


Vanessa, tu as passé ton CAP en candidat libre cette année. Peux-tu nous en dire plus sur ton projet ?


Mon projet est de monter une pâtisserie-salon de thé française à Alicante, en Espagne ou je vis avec ma famille. Après des études et un premier parcours professionnel en communication et relations publiques, je sentais qu’il me manquait quelque chose. La pâtisserie a toujours été une passion. Je pensais depuis longtemps à une reconversion, mais je n’osais en parler en personne. La période covid a été un déclic pour moi : je me suis enfin décidée à parler de mon projet à mes proches, qui m’ont soutenue à 200% !


Comment as-tu franchi le pas de l’idée à la réalisation de ton projet ?


Je me suis renseignée sur le CAP Pâtissier, que je voulais passer en candidat libre

puis j’ai réalisé qu’il fallait faire des stages professionnels.


Je suis tombée sur le site de Patis Coach par hasard, je me suis renseignée, j’ai pris un rendez-vous téléphonique avec Fernando, et ça a matché tout de suite. J’ai vite compris que c’était quelqu’un de réellement passionné et à l’écoute, qui fait vraiment ça avec son cœur.


J’ai d’ailleurs obtenu mon stage dans une pâtisserie à Alicante grâce à Fernando, et j’ai pu démarrer ma formation à distance !


Étape 2 : la formation et la préparation à l’examen


Comment s’est déroulée ta préparation à l’examen du CAP ?


J’ai opté pour la formation CAP Pâtissier à distance, avec un suivi personnalisé.

Toutes les deux semaines, on avait une visio de groupe avec Fernando, sur un thème particulier, avec un cours théorique et des conseils pratiques, à la suite duquel on avait une “commande” à réaliser : soit sur le modèle de l’épreuve EP1, soit sur celui de l’épreuve EP2.

Ces visios étaient incroyablement utiles, et m’ont permis de m’améliorer sensiblement sur des petits détails. En plus, si besoin d’approfondissement, on pouvait prendre rendez-vous par téléphone avec le coach pour approfondir un point particulier.


En complément, j’ai fait un CAP blanc (EP1 + EP2) à Nimes avec Fernando dans l'école créations by Cécile pour m’entraîner sur les épreuves pratiques en conditions réelles. Je voulais vraiment mettre toutes les chances de mon côté pour l’examen.


Comment s’est passée la partie “suivi personnalisé” de la formation ?


Tout au long de la formation CAP Pâtissier, Fernando m’a beaucoup encouragée, encadrée, durant toute la formation. Il est très disponible avec ses élèves, toujours à l’écoute et réactif. Il m’a même répondu lorsque j’ai eu un problème technique de pâtisserie un dimanche soir. Il a un suivi personnalisé pour chacun de ses élèves, en fonction de leur niveau, de leur situation familiale…


Étape 3 : les épreuves du CAP Pâtissier


Comment as-tu vécu le passage des épreuves pratiques ?


Je suis de nature très anxieuse, j’ai toujours été très stressée par les examens.

Le CAP blanc réalisé en laboratoire s’est très bien passé, ce qui m’a énormément aidé et m’a permis de prendre confiance en moi pour les différentes épreuves.


Une semaine avant l’examen, j’étais très stressée. Là encore, Fernando a su m’accompagner jusqu’à la réussite, il a été très présent les jours avant les épreuves : je peux dire qu’il a vraiment rempli son rôle de coach !


Et les épreuves théoriques ?


Sur la partie théorique, je m’attendais à quelque chose de très compliqué, et en fait j’ai trouvé cela simple !

En fait, une partie théorique est également insérée dans les épreuves pratiques :

  • pour l’EP1, en plus des 4h50 de pratique, il faut compter 30 minutes d’écrit pour l’ordonnancement et un oral de 10-15 minutes centré sur l’hygiène alimentaire

  • pour l’EP2 (4h de pratique), il y a 45 minutes d’écrit pour l’ordonnancement, et 10-15 minutes d’oral sur la partie gestion, la présentation et vente des réalisations.


Sur l’épreuve EP2, il y avait un oral concernant la gestion d’entreprise et la comptabilité. J’ai été déstabilisée par certaines questions très approfondies, mais au final je m’en suis bien sortie, sûrement grâce à une bonne préparation de tous les sujets.


Un dernier mot ?


C’est la première fois que je suis satisfaite à ce point là d'une formation, et si je peux la conseiller à quelqu’un, ce sera sans hésiter !


Quel que soit votre projet, donnez vous la chance de le réaliser. Cela ne coûte rien d’en parler autour de soi, et c’est toujours intéressant d’échanger avec des professionnels pour éclaircir son projet.


Prenez un rendez-vous téléphonique avec Fernando


 

● Article réalisé par Amandine Raynaud