ARTICLE - BLOG

Le retour d'expérience d'Hélène, ancienne élève Patis Coach et fondatrice de la Localisserie

Il n’y a rien de plus naturel que d’entreprendre !

Quand j’ai lancé Patis Coach il y a 11 ans, je voulais vraiment vivre de ma passion, arrêter le salariat qui n’avait plus de sens pour moi. En discutant avec nombre d’entre vous qui avez un projet d’entreprise après le CAP, je me suis dit que ça pouvait être intéressant aussi, au delà des formations de pâtisserie, de vous parler d’entrepreneuriat.


Pour vous accompagner au mieux dans votre aventure entrepreneuriale et vos projets, j’ai décidé de vous proposer une série de témoignages d’anciens élèves devenus pâtissiers.

On démarre cette série avec le témoignage d’Hélène, une de mes anciennes élèves, qui est aujourd’hui à son compte et a osé faire de la pâtisserie son activité à temps plein.

Le retour d’expérience d’Hèlène, ancienne élève Patis Coach et entrepreneure


“Je suis pâtissière diplômée depuis un an. Avant cela, j'étais esthéticienne et responsable de magasin pour un groupe de cosmétiques.

Suite à quelques déceptions professionnelles, j’ai décidé de me tourner vers une de mes passions, la pâtisserie, et je me suis formée en ligne avec Fernando dans l’optique d’une reconversion. J’ai travaillé d’arrache pied pendant un an pour passer mon CAP en candidat libre, que j’ai obtenu du premier coup.


Ensuite, je suis rapidement passée à la création de mon entreprise. Depuis 4 mois maintenant, j’ai fondé ma propre marque de pâtisseries artisanales et eco-responsables, Localisserie. Tous mes biscuits sont fabriqués à base de produits locaux, selon une charte de qualité éco-responsable. J’ai aménagé mon propre laboratoire de production, sélectionne mes fournisseurs et distribue mes produits par l’intermédiaire de revendeurs locaux.

Pour démarrer mon entreprise, je me suis fait accompagner par une pépinière d’entreprise, qui me soutient sur les aspects administratifs pendant les trois premières années de mon activité.

Aujourd’hui, je ne compte pas mes heures, mais je suis passionnée par mon travail, et quand on aime ce que l’on fait, on n’a pas de mal à être à fond ! Même quand je fais 80 heures par semaine, ce n’est pas un problème, car je sais pourquoi je le fais !”


Un bel exemple de réussite. Pourtant, Hélène s’est lancée en pleine pandémie de covid, mais elle a su s’adapter et se donner les moyens de réussir.

Son témoignage est la preuve que l’on peut y arriver quand on sait pourquoi on se lance !


Quand on sait pourquoi on fait les choses, on sait “digérer” les difficultés !


Et comme le souligne Hélène, “le fait d’accepter d’avoir des difficultés (ce qui va avec le fait d’entreprendre), aide à les surmonter rapidement en trouvant des solutions efficaces” !


Oser se lancer et éviter les pièges


Parfois, quand on entreprend, on peut avoir tendance à avoir peur de se lancer tant qu’on n’a pas tous les éléments. Il y a aussi les moments de doute, le syndrome de l’imposteur, mais il faut oser se lancer dès que possible, quitte à retravailler son offre et “rajouter des options” en cours de route !


Hélène, toi aussi tu as eu des moments de doute :

“Oui bien sûr, c’est pour cela qu’il faut aller de l’avant, ne pas hésiter à se rapprocher d’autres professionnels, de poser des questions.”


Ce n’est pas l’objectif final qui compte, mais l’envie de se lever et d’avancer tous les matins vers son objectif.


Bien s’entourer pour monter son entreprise


Quand on veut créer son activité, il est essentiel de s’entourer des bonnes personnes, qui seront capables de vous donner les bons conseils au bon moment : un bon expert comptable, une pépinière d’entreprises… trouvez les bonnes personnes, surtout ne restez pas seul !


Même pour la partie financement, faites vous aider par les bons partenaires : n’hésitez pas à frapper à la porte de votre CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie), CMA (Chambre Artisanat), des réseaux Initiative, ou encore à faire appel au financement participatif via des plateformes comme Mimosa, Kiss Kiss Bank Bank… certains de mes anciens élèves ont récolté jusqu’à 8000 € pour lancer leur activité, ça aide !


De nombreuses solutions existent en France pour aider les entrepreneurs comme vous, alors faites vous aider et lancez-vous !


Vous avez un projet ? Discutons-en par téléphone !

[ Prenez un rendez-vous téléphonique ]


Rendez-vous très bientôt pour d’autres retours d’expérience d’anciens élèves qui ont osé monter leur propre entreprise à l’issue de la formation CAP Pâtissier Patis Coach.


A très vite, Fernando.


 

● Article réalisé par Amandine Raynaud