Si la pâtisserie française est aussi reconnue et enviée à travers le monde, ce n’est pas par hasard.

En effet, toutes nos pâtisseries traditionnelles sont le fruit d’une culture du goût ancrée depuis des siècles, et sans cesse améliorée par des créateurs talentueux. Car oui, la pâtisserie française est bel et bien un art dont l’histoire mérite d’être connue.


Et ça tombe bien, cela fait partie de ce qu’on nous demande au CAP. Pour être incollable sur la belle histoire de la pâtisserie, voici les dates clés à retenir :


▪︎ Antiquité :


On trouve la trace des premiers gâteaux à base de farine chez les Grecs et les Romains, qui les préparaient pour donner en offrande aux dieux. Ils disposaient déjà de nombreuses sortes de moules pour les façonner.

En Grèce, les “oublies” étaients cuites entre deux fers chauds : c’est d’ailleurs en référence à ces gâteaux que l’on a appelé les premiers pâtissiers les “oblayeurs”, puis “oublieurs”.


▪︎ Au Vème (5ème) siècle:


Le pape Jules institue la fête des rois le 6 janvier. La galette associée ne viendra que quelques siècles plus tard.

Au Moyen Age, on faisait très peu de pâtisseries sucrées, mais on retrouve la trace de préparations de base comme des beignets, darioles (tartes) et flans salés et sucrés à base de farines diverses, avec parfois des fruits frais et secs.


▪︎ 16ème siècle :


Popelini, cuisinier de Catherine de Médicis, crée la pâte à chou

Catherine de Médicis ramène d’Italie les premières glaces

C’est aussi à cette époque que les oublieurs deviennent “pâtissiers” : l’apprentissage de la profession se fait en 5 ans selon un référentiel clairement défini.

▪︎ 17ème siècle :


Claude Gelée, peintre français formé à la pâtisserie, invente le feuilletage.

En 1660, Vatel, célèbre cuisinier, invente la crème Chantilly au château du même nom.


▪︎ 18ème siècle :


En 1740, Stanislas Leczinski, ancien roi de Pologne et beau-père de Louis XV, crée le Baba au Rhum en trempant le kouglof dans un sirop au rhum. Il lui donne son nom de “baba” en l’honneur du héros d’un conte des Mille et une nuits, Baba.

La frangipane est inventée en Italie.

A Nancy, les Dames du Sacrement (aussi appelées “soeurs Macaron”) donnent naissance au fameux macaron.


▪︎ 19ème siècle :


Antonin Carême, grand cuisinier et pâtissier, réalise le premier feuilletage à 5 tours.

En 1828, il publie “Le Pâtissier Royal”, un livre qui servira de référence à des générations de pâtissiers.

▶︎ Acheter le livre (Tome 1)


Présentation de l'éditeur

Le pâtissier royal parisien ou Traité élémentaire et pratique de la pâtisserie ancienne et moderne.... Tome I / composé par M. A. Carême... Date de l'édition originale : 1815 Sujet de l'ouvrage : PâtisserieCuisine française

▶︎ Acheter le livre (Tome 2)


→ En 1805, le décor au cornet est inventé par Lorsa, pâtissier bordelais.

→ En 1808, la Maison Félix met au point la recette de la brioche à Paris.

→ En 1840, Chiboust, un pâtissier de la rue St Honoré, crée le Saint Honoré et la crème Chiboust.

→ En 1850, la ganache est inventée par Siraudin, pâtissier parisien.

→ En 1856, la religieuse est créée par le chef Jorré de la maison parisienne Frascati.

La première recette de millefeuille apparait en 1806, mais c’est le pâtissier parisien Sergent qui en deviendra le spécialiste.


→ En 1879, la première bûche de Noël est vendue à Paris par Charabot.

→ Entre 1882 et 1885, Clément Faugier invente le marron glacé, puis la crème de marrons, en Ardèche.

→ En 1890, Lesserteur crée la tarte bourdaloue.

→ En 1898, les soeurs Tatin inventent par hasard la tarte tatin, en Sologne.

C’est également à cette époque que fut inventée la poche à dresser, en remplacement des anciens grands cornets de papier.


▪︎ 20ème siècle :


→ En 1900, Auguste Escoffier invente la pêche Melba au Savoy Hotel de Londres.

→ En 1910, Louis Durand crée le Paris-Brest en hommage à la course cycliste reliant ces deux villes.

Si le 19ème siècle est riche en innovations pâtissières, le 20ème siècle est une période de modernisation de pâtisserie, marquée par de grands chefs tels Gaston Lénôtre ou plus récemment Philippe Conticini.

Au 21ème siècle, la tendance est à la légèreté, avec des recettes retravaillées sur les textures et les visuels. On n’a pas fini de créer en pâtisserie !


Dates bonus : CAP et réglementation


→ 1907 : Création du service de répression des fraudes (DGCCRF, aujourd’hui DIRECCTE et DDPP)

→ 1919 : Mise en place de l’apprentissage (enseignement technique et cours pratiques)

→ 1937 : Organisation de l’apprentissage et de l’examen de fin d’apprentissage

→ 1943 : Création des CAP alimentaires, dont le CAP Pâtissier

→ 2007 : Mise à jour du programme CAP Pâtissier (1ère session en 2009)

→ 2009 : Ouverture du CAP Pâtissier aux candidats libres





● Article réalisé par Amandine Raynaud


Les plaisirs Sains


Ma volonté est de proposer des recettes adaptées à tous, y compris aux personnes ayant des contraintes nutritionnelles particulières (allergies, diabète, cholestérol…) et aux végétariens.


https://lesplaisirssains.com/

PATIS COACH

Maîtrisez les techniques

de la pâtisserie, chocolaterie et viennoiserie avec des cours à domicile, en laboratoire et à distance sur www.patiscoach.fr

Siège social : PATIS COACH SASU

Lot 1665 101 rue de Sèvres,

75272 Paris cedex 6 - France

Siret : 837 889 393 R.C.S PARIS

Formation continue d'adultes 

fernando@patiscoach.fr 

INFOS PRATIQUES

NOS GARANTIES

Paiement en ligne 100% sécurisé par cartes bancaires